advanced web statistics

Avec Quoi Se Pique La Belle Au Bois Dormant

La Belle au Bois Dormant est une figure bien connue de la littérature et du conte de fées. Elle est connue pour sa longue histoire d'endormissement, qui se termine lorsqu'elle est piquée par une épingle.

Alors, avec quoi se pique La Belle au Bois Dormant ? Dans la version originale du conte de Charles Perrault, La Belle au Bois Dormant est piquée par une épingle dorée. La version de Disney du conte de fées est différente, et La Belle au Bois Dormant est piquée avec une aiguille en argent. Cependant, dans les versions plus modernes du conte, La Belle au Bois Dormant est piquée avec une fleur magique.

Il est important de noter que l'utilisation d'une épingle est une caractéristique commune de nombreux contes de fées. Par exemple, dans le conte de fées de Hans Christian Andersen, La Petite Sirène, la princesse est réveillée par un prince qui l'embrasse. Dans le conte de fées de Jacob et Wilhelm Grimm, La Belle au Bois Dormant, la princesse est réveillée par un prince qui lui donne un baiser.

Dans certaines versions du conte de fées, La Belle au Bois Dormant est réveillée par un prince qui se pique avec une épingle. Dans d'autres versions, elle est réveillée par un oiseau qui lui donne un baiser. Dans d'autres versions encore, ce sont les baisers des sept frères qui réveillent la princesse endormie.

Ainsi, en résumé, La Belle au Bois Dormant est piquée avec une épingle dorée ou en argent dans la version originale du conte de Charles Perrault, et avec une fleur magique dans les versions modernes. Dans d'autres versions, elle est réveillée par un prince qui se pique avec une épingle, un oiseau qui lui donne un baiser, ou les baisers des sept frères.

En conclusion, bien que la méthode de réveil de La Belle au Bois Dormant varie selon les versions, elle est toujours piquée par une épingle dorée ou en argent dans la version originale. Dans les versions modernes, elle est réveillée par une fleur magique, un prince qui se pique avec une épingle, un oiseau qui lui donne un baiser, ou les baisers des sept frères.